Votre panier
  Recherchez un produit

LA MONTAGNE ENTREPRENDRE


LA MONTAGNE ENTREPRENDRE N°2


LA MONTAGNE ENTREPRENDRE N°2
5.50 €
En stock
 
Quantité  
 
LA MONTAGNE ENTREPRENDRE N°2
Magazine - Mars-Avril 2016

ÉDITO de Jean-Yves VIF, Rédacteur en chef La Montagne

Comme Ulysse dans l’Odyssée, les en­treprises auver­gnates font de grands voyages, traversent les continents, voguent sur les océans et abolissent les frontières pour ex­porter produits, services et brevets. De la petite entreprise familiale au grand groupe, l’Au­vergne n’a pas attendu d’être intégrée à la deu­xième grande région exportatrice pour s’ou­vrir. Le geste de l’auver­gnat à l’export n’a pour­tant rien de naturel : la taille modeste des entreprises, la faible maîtrise des langues étrangères complétées par un brin de résistance à la mondialisation ne provoquent-ils pas quelque retard à l’allumage ? Raison de plus pour se nourrir des démarches exemplaires.

A commencer par l’expertise mondiale de Michelin. Plus qu’en simple exporta­teur, Bib appréhende les marchés étran­gers tant comme lieux de production que de consommation. Ce n’est pas nouveau mais son expertise du muticul­turalisme permet au cahoutchoutier d’anticiper en équilibrant sa présence entre pays matures et émergents. Le boss, Jean-Dominique Senard, concilie une double démarche entre agilité dans la gestion interne et capacité de com­pétitivité sur le plus long terme.

Approche également réussie, en mode traditionnel cette fois, pour quelques pépites. L’Aurillacois Biose exporte 80 % de ses probiotiques pendant que l’Alti­gérien Borde garni les assiettes mon­diales de champignons déshydratés. Avec ses objets de puériculture, Baby­moov grandit en véritable société inter­nationale pendant qu’Anne Chauder aspire à distribuer les produits Dôme Pharma dans l’Europe entière poursui­vant ses recherches pharmaceutiques depuis Pont-du-Château…

Point commun à toutes ces entreprises, le réalisme et la connaissance de la société mondialisée croisés avec une farouche détermination dans l’innova­tion. « Entreprendre c’est chercher la rencontre entre un désir, celui du pro­ducteur et un besoin celui du consom­mateur, c’est également simplifier la vie des consommateurs, rendre un service meilleur et moins cher, entreprendre, enfin, c’est chercher à être utile », ana­lyse l’essayiste Jacques Attali. Dans cette conception, entreprendre s’il­lustre avec des start-up qui, ici ou ail­leurs, refondent la vie quotidienne. « La voie de l’entreprise n’exclut nullement l’intérêt général, au contraire elle per­met d’entrelacer les destinées indivi­duelles et collectives », nous dit la phi­losophe Cynthia Fleury. C’est cette obligation d’efficacité et d’innovation créatrice que prennent à bras le corps les entreprises visitées dans ce nouveau numéro de La Montagne Entre­prendre

Bimestriel de 100 pages

Format : 212*277 mm



Pour ce magazine, vous pouvez également vous abonner

 
 























Articles similaires
En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de nous permettre d’améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus OK
Site réalisé avec PowerBoutique - solution pour créer un site e-commerce