Votre panier
  Recherchez un produit

LA MONTAGNE ENTREPRENDRE


LA MONTAGNE ENTREPRENDRE N°8


5.50 €
En stock
 
Quantité  
 
LA MONTAGNE ENTREPRENDRE N°8
Magazine -  Mars - Avril 2017

ÉDITO de Jean-Yves VIF, Rédacteur en chef La Montagne :

Le Travail et  l'Entreprise 

L'entreprise se nourrit de travail, du travail de l’entrepreneur, de celui de ses managers et de l’ensemble de salariés en quête de reconnaissance. La légitime aspiration à la reconnaissance du, et par, le travail, situe les attentes au niveau sociétal, en affirmant la nécessité d’une approche, transversale entre les citoyens, les entreprises et les institutions.

ÉVOLUTION. Facteur de production et de richesse au XVIIIe siècle, le travail se veut, un siècle plus tard, l’essence de l’homme, l’activité par laquelle il va transformer le monde et se transformer lui-même ! Avec le XXe siècle, par le salariat, il devient un système de distribution de revenus mais également de droits et de protection avant d’évoluer plus récemment sur le paradoxe entre le travail-douleur et le travail-épanouissement. Ces éléments demeurent mais émerge désormais l’enjeu d’ancrer un projet partagé apte à répondre aux besoins de l’homme et de l’entreprise.

SENS. Lieu de travail et du travail, l’entreprise donne également le travail. Mais cela va au-delà de l’emploi avec une dimension collective et une fonction sociale. Les citoyens n’attendent-ils pas avant tout du sens ? Du sens à la logique de leur entreprise et à celle de leur mission mais également de manière indissociable du sens à leur vie. La responsabilité de l’entreprise en termes de management et d’organisation, dont une partie s’intègre dans la démarche de responsabilité sociale de l’entreprise (RSE), permet un début de réponse. C’est l’occasion de rompre peu à peu avec la signification première du mot travail, le tripalum, un instrument de supplice. Et tout autant de gommer la caricature entre le patron qui parlerait profits et le salarié qui raisonnerait salaire.

INTÉGRATION. Quand la philosophe Dominique Méda affirme qu’il en va de « la responsabilité républicaine de prendre à bras-le-corps la question du travail », elle évoque la dévastatrice situation de son manque. Mais retenons que l’appropriation collective et l’intégration fonctionnent. Ainsi, avec pour vocation d’assurer la mise au travail de personnes en situation de handicap, et de répondre dans le même temps à des besoins spécifiques des entreprises, les établissements et services d’aide par le travail (ESAT) remplissent une vocation tant sociale qu’économique. Le tissu régional d’entreprises bénéficie d’une sous-traitance qualifiée tout en concrétisant son rôle social au-delà de ses murs traditionnels. Sujet de notre dossier, les 2.500 salariés des ESAT d’Auvergne illustrent cette intégration. Ces établissements ouvrent sur une meilleure compréhension de nos différences en affirment les atouts trop méconnus de la diversité.

Travail et entreprises se présentent ainsi comme un levier de transformation de la société.


Bimestriel de 116 pages
Format : 212 x 277 mm

Pour ce magazine, vous pouvez également vous abonner :

 
 






















En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de nous permettre d’améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus OK
Site réalisé avec PowerBoutique - solution pour créer un site e-commerce