Votre panier
  Recherchez un produit

CULTURE & HISTOIRE


LIMOUSIN LE BONHEUR GOURMAND


LIMOUSIN LE BONHEUR GOURMAND
13.90 €
En stock
 
Quantité  
 
LIMOUSIN LE BONHEUR GOURMAND - 144 pages

Pays de l’arbre et pays de l’eau, ce fut ainsi que l’on 
désigna le Limousin. Longtemps… ou à tout le moins, 
durant des temps qui se voudraient immémoriaux mais 
qui ne sont, en définitif, finalement que très proches. 
En ces temps-là, les saisons s’écoulaient au rythme lent 
du pas du boeuf. C’était entre royauté, république et 
même empire. Une époque où le poète, lavallière au vent 
et chapeau à large bord porté négligemment sur le côté, 
tenait le haut du pavé, un poète ombrageux qui n’hésitait 
pas un instant à croiser le fer pour une rime critiquée. 
C’était l’époque où le Limousin s’ouvrait aux regards 
neufs, une époque de découvertes et de chemin de fer 
qui mit le pays à portée des… explorateurs !
D’aucuns, plaisants esprits assurément, parlèrent alors 
d’un temps insouciant ! 
Insouciant ? Bien frivoles en vérité ces esprits qui 
disaient insouciant un siècle où, dans les manufactures, 
dans les champs et sur les chantiers, les hommes, les femmes, 
les enfants même, trimaient comme des damnés. 
Et pourtant… Pourtant ce XIXe siècle, sombre, autoritaire 
et clérical, fut également celui du romantisme, celui 
de la poésie et celui des poètes à grand chapeau… mais ô 
combien susceptible, ha la la ! Ce fut le siècle du père 
Hugo, celui de Badinguet et de Denis Dussoubs l’insurgé. 
Le siècle de Rimbaud, des Fleurs du Mal, de Jules Sandeau
l’Aubussonnais et de Gustave Nadaud le maçon de la 
Creuse. C’est ce siècle, dix-neuvième depuis l’an un de 
notre ère, qui porte en lui la paternité du pays de l’arbre, 
du pays de l’eau.

Format : 26,5 x 19,5 
 
 






















En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de nous permettre d’améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus OK
Site réalisé avec PowerBoutique - solution pour créer un site e-commerce